Bienvenue chez moi !

Une formidable aventure !

Viens chez moi, j’habite dans une galerie…
Organiser une exposition chez soi, ouvrir son appartement, organiser des lectures, réfléchir à d’autres initiatives artistiques, facilite le rapprochement des amateurs d’art.

Ouvrir aux amis, aux amis d’amis, aux inconnus amateurs d’art, permet d’instaurer de nouvelles relations entre les artistes, les bisontins, les visiteurs. Cette expérience que j’espère enrichissante pourra nourrir d’autres projets comme le « Printemps de l’Art Contemporain à Besançon »

  • Mon but est de permettre à ces nombreux artistes d’accéder à une petite visibilité et de présenter leur travail. Ce qui change des galeries classiques, c’est l’espace, un lieu culturel différent, plus intimiste et de qualité.
  •  Mon but est de travailler aussi bien avec des artistes inconnus ou presque, qu’avec des valeurs sûres qui ont une reconnaissance critique.
  •  Mon but est de présenter un positionnement clair, lisible dans le temps et surprenant dans l’instant. Cela nécessite une implication individuelle et un engagement personnel.

On ne devient pas galeriste par hasard, c’est un choix de vie nécessitant une bonne connaissance de l’art (j’ai des lacunes) quelques relations dans le milieu des artistes… Un carnet d’adresses… Une bonne communication, le bouche à oreille fonctionne encore très bien, c’est la meilleure façon de communiquer ! Mais il faut aussi vivre avec son temps et utiliser les réseaux sociaux. Cependant, je suis de la vieille école et les affiches et flyers me paraissent nécessaires.

Finalement, le plus important est de toujours proposer des expositions de grande qualité et d’avoir une envie très forte de présenter un art qu’on a à coeur de défendre.

Gilles DREYDEMY

Exposition en cours

« LIBRE CIRCULATION »
DU 16 OCTOBRE AU 16 DÉCEMBRE 2018

 

Cette première exposition nous immerge dans une installation spécialement imaginée à partir des collections du Musée des Beaux Arts de Besançon (dont la réouverture est programmée le vendredi 16 novembre prochain) et ponctuée d’oeuvres de Pierre Riba et de Martin Miguel, explorant des thèmes analogues.

Dans un jeu d’allers retours du regard, le visiteur est invité à s’interroger sur les différentes interprétations artistiques d’un sujet identique, animaux etc.

Gilles Dreydemy, conduit par son désir, son intuition et surtout ses émotions, a donc réuni ces deux artistes.

Les collections amérindiennes du Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon peu connues du grand public – la dernière exposition date de 1992 – proviennent de dons faits au Musée à la fin du XIXe siècle par des Francs- Comtois ayant le goût des voyages, même si certains d’entre eux n’ont jamais traversé l’océan. Elles reflètent la curiosité et les passions de ces collectionneurs qui ont eu à coeur d’enrichir les collections du musée.

LES ARTISTES

Contact